Cartes des zones inondables au Canada : votre maison se trouve-t-elle dans une zone inondable?

Article évalué par Jackie Kloosterboer

Article mis à jour le 15 septembre 2022

Les sinistres provoqués par les dégâts d’eau sont devenus la première cause des réclamations d’assurance habitation au pays. Dans le même ordre d’idées, les paiements de secours aux victimes de catastrophes ont plus que doublé tous les cinq à dix ans depuis les années 1980.

Étant donné que les phénomènes météorologiques extrêmes et les inondations sont en hausse, il existe un besoin accru d’offrir aux propriétaires occupants canadiens une protection appropriée contre les crues ainsi qu’un accès à une assurance adéquate contre les inondations.

À quoi servent les cartes des zones inondables?

Une carte des zones inondables démontre les régions qui sont susceptibles aux crues en raison de la montée des niveaux d’eau à une certaine élévation. En un mot, une carte des zones inondables offre au public les données nécessaires pour prendre des décisions éclairées quant à la gestion des actifs, la planification urbaine et la gestion du risque des inondations.

En ce qui concerne les assureurs, les cartes des zones inondables les permettent d’évaluer avec exactitude leurs risques relativement aux solutions d’assurance inondation.

Étant donné que le Canada n’avait pas de cartes des zones inondables efficaces à l’échelle fédérale, le Bureau d’assurance du Canada (BAC), en collaboration avec d’autres partenaires, a mis sur pied un programme d’inondation nationale, une initiative menée par le secteur privé. L’objectif principal de ce programme était la création de cartes des zones inondables à jour.

Ces cartes tiennent compte des données fluviométriques et pluviométriques pour mesurer la portée et la profondeur des inondations, l’information sur la défense contre les inondations, l’historique des inondations, les données sur la fonte de neige, les données sur le terrain, les données sur les adresses constituées, les coûts de réparation ou de reconstruction des propriétés résidentielles et les renseignements sur les risques.

Dans d’autres pays, comme le Royaume-Uni, il existe des outils en ligne qui permettent au public de voir le risque d’inondation pour une région quelconque. Il suffit d’inscrire son emplacement pour voir une carte détaillée qui met en valeur les zones de risque probables. Il s’agit d’une fonctionnalité que n’importe lequel propriétaire occupant voudrait utiliser pour évaluer les pour et les contre d’une région spécifique.

Exemple d’une carte de zone inondable

Source

Qu’est-ce que cela signifie pour les propriétaires occupants?

À partir de février 2016, le BAC dispose de cartes des zones inondables qui permettent au Bureau et aux compagnies d’assurance d’évaluer les risques d’inondation sur le plan résidentiel. Plus précisément, les cartes évaluent l’inondation fluviale (qui a lieu lorsque la précipitation pendant une période prolongée fait en sorte qu’une rivière déborde) et l’inondation pluviale ou des eaux de surface (qui a lieu lorsque la pluie abondante provoque une inondation indépendamment d’un plan d’eau).

Les données ont dévoilé que 20 % des manèges canadiens étaient à haut risque et, de ce nombre, 10 % étaient à très haut risque. Effectivement, il s’agit de 1,8 million manèges.

En 2009, le United States Global Research Program a déterminé que la précipitation moyenne aux États-Unis a grimpé de cinq pour cent environ au cours des 50 dernières années, augmentant le risque des crues.

En outre, les changements en l’utilisation de la terre ont augmenté la possibilité des crues; à mesure que l’on construit dans une zone, il y a moins de terre perméable pour absorber l’eau. Au Canada et aux États-Unis, les villes deviennent de plus en plus peuplés en raison de l’expansion urbaine.

Aucune importance, vous dites? La majorité des gens ne croient pas qu’une inondation les touchera. C’est quelque chose qu’on ne voit qu’à la télé, non?

Détermination d’une zone inondable

Bien que ce soit peu probable que vous soyez victime d’une inondation, vous avez intérêt à prendre en considération la possibilité, car une inondation peut détruire vos possessions ou vos biens de placement en quelques minutes.

Vous pensez que votre propriété est à l’abri des inondations? Le risque d’inondation s’étend sur tous les types de terrain, sur tous les niveaux de revenu et sur les régions rurales et urbaines. Pour certains assureurs, le coût de régler les réclamations pour le refoulement d’eau est en hausse, étant donné que l’infrastructure dans bon nombre de municipalités ne peut pas supporter les pluies torrentielles.

Si l’assurance inondation est offerte dans votre région, vous avez peut-être intérêt à la prendre en considération si vous êtes à risque ou vulnérable. La première étape c’est de déterminer si vous vous trouvez dans une zone inondable.

Cartes des zones inondables : le modèle américain

Le gouvernement des États-Unis fournit aux propriétaires occupants des cartes des zones inondables en ligne. Les cartes indiquent les régions susceptibles à avoir des inondations si l’eau s’élève à un certain niveau. Ces outils permettent aux propriétaires occupants et aux responsables des politiques de prendre des décisions éclairées sur la gestion des actifs, sur la planification urbaine et sur la gestion du risque des inondations.

L’agence fédérale américaine de la gestion des urgences, la Federal Emergency Management Agency (FEMA) (fema.gov) fournit au public des services cartographiques. Les cartes de la FEMA forment la base des tarifs d’assurance inondation. Plus de 20 000 collectivités américaines se trouvent dans des zones inondables; les propriétaires occupants y vivant peuvent participer au programme national d’assurance inondation, le National Flood Insurance Program. Les tarifs d’assurance sont déterminés en fonction du risque d’inondation. Dans les zones les plus à risque (V et A), les propriétaires occupants doivent s’assurer ce qui suit :

  • L’élévation de l’étage la plus basse doit être égale ou supérieure à l’élévation de crue de base, c’est-à-dire l’élévation calculée à laquelle les eaux de crue devraient s’élever pendant l’inondation de base.

  • Les aires enfermées en dessous de l’étage la plus basse ne peuvent pas servir d’espace habitable.

  • L’élévation des systèmes d’électricité, de chauffage, de ventilation, de plomberie et de climatisation doit être égale ou supérieure à l’élévation de crue de base.

Cela ne prend que 5 minutes

Prêt à obtenir une soumission en ligne? Les polices commencent à partir de 12 $/mois si vous louez votre habitation et à partir de 40 $/mois si vous en êtes le propriétaire. Pour voir combien vous pouvez économiser chez Square One, obtenez une soumission personnalisée en ligne maintenant.

Acheter une maison en une zone inondable

Jusqu’à récemment, le Canada était le seul pays dans le G8 à ne pas offrir d’assurance inondation aux propriétaires occupants. Les gouvernements fédéral et provincial offraient de l’aide aux citoyens pendant les catastrophes. Heureusement pour les propriétaires occupants, il y a eu des changements en raison de l’incidence accrue des inondations.

Le Bureau de l’assurance du Canada a participé à un effort du secteur privé pour mettre sur pied un répertoire de cartes des zones inondables qui tient compte des données fluviométriques et pluviométriques pour mesurer la portée et la profondeur des crues, l’information sur la défense contre les inondations, l’historique des crues, la fonte de neige et les données sur le terrain.

L’assurance inondation au Canada

Une rue inondée

Les nouvelles cartes, qui ont été lancées en début 2016, sont utilisées par les compagnies d’assurance pour évaluer le risque d’inondation fluviale – lorsque des pluies excessives pendant une période prolongée font déborder une rivière – et le risque d’inondation des eaux de surface qui a lieu lorsque la pluie abondante provoque une inondation indépendamment d’un plan d’eau qui déborde.

Ces cartes indiquent que 20 % des ménages canadiens se trouvent dans des zones à haut risque d’inondation et, de ce nombre, 10 % se trouvent dans des zones à très haut risque.

L’inondation est la première cause des catastrophes naturelles au Canada, malgré l’attention accordée à la destruction provoquée par les feux de forêt. Dans cette optique, il est important de déterminer si l’inondation fluviale est couverte par votre police de propriétaire occupant.

Si vous vivez dans une zone inondable, l’assurance peut être un don du ciel. Si vous avez des doutes sur la nécessité de l’assurance inondation, prenez en considération les faits divers suivants :

  • Pendant les crues subites, votre maison peut être frappée d’un mur d’eau d’une hauteur de 10 à 15 pieds (de 3 à 5 mètres).

  • Il suffit de deux pieds (les deux-tiers d’un mètre) d’eau courante pour emporter un véhicule, de quoi vous donner des frissons si vous êtes à l’intérieur du véhicule.

  • La pénétration de quelques pouces d’eau dans votre maison peut provoquer des dégâts qui coûtent des milliers de dollars à réparer. Si votre assurance ne les couvre pas, vous devrez régler les réparations à vos frais.

  • Les crues peuvent être causées par divers phénomènes, comme les ouragans, les tempêtes d’hiver, la fonte de la neige ou les pluies abondantes qui ne drainent pas bien.

Il ne faut pas prendre les dégâts provoqués par une inondation à la légère. Il s’agit de quelque chose que vous, en votre qualité de propriétaire occupant, doit traiter avant qu’il ne soit trop tard.

Analyse du risque d’inondation

À part la consultation du Programme de cartographie des zones inondables, un propriétaire occupant peut minimiser le risque des dégâts provoqués par les crues en effectuant une analyse du risque d’inondation de son bâtiment. Vous devez connaître l’élévation de crue de base ainsi que l’élévation des étages aménagés de votre bâtiment. Si l’élévation des étages aménagés est supérieure à l’élévation de crue de base, le risque d’inondation est faible. En revanche, si l’élévation des étages aménagés est inférieure à l’élévation de crue de base, le risque d’inondation est très haut.

Sans doute, vous croyez que votre propriété n’est pas à risque. Cela dit, le risque d’inondation existe dans tous les types de topographie, dans les régions rurales et urbaines, et dans les villes neuves et anciennes. Les crues peuvent toucher tous les types d’immeubles et de propriété, peu importe le niveau de revenu des habitants.

Par exemple, la ville de Vancouver se classe dixième dans la liste des villes mondiales les plus susceptibles aux crues, malgré un marché immobilier surchauffé, une infrastructure immobilière assez neuve et un taux d’habitabilité élevée.

Pendant que les gouvernements s’occupent de l’infrastructure et les compagnies d’assurance évaluent les risques, la meilleure défense pour un propriétaire occupant contre les inondations c’est de souscrire une assurance adéquate.

Questions fréquemment posées

Quelles zones présentent le risque d’inondation le plus élevé?

Généralement, les régions les plus à risque sont les zones de faible altitude, situées à proximité de l’eau et susceptibles à la pluie abondante ou l’accumulation de la neige. Pour découvrir les risques d’inondation, consultez le gouvernement provincial ou votre municipalité pour obtenir des cartes de zones inondables locales.

Comment puis-je vérifier si une maison a subi une inondation?

Regardez si la maison présente des fissures dans la fondation, des taches sur les murs ou le plancher du sous-sol, des planchers déformés et la moisissure. Si vous avez des doutes, consultez un inspecteur en bâtiments qualifié.

Ma maison est-elle couverte si elle subit une inondation?

Bon nombre de polices d’assurance au Canada ne couvrent pas automatiquement les dommages provoqués par une inondation, bien que le refoulement d’égouts et d’autres dégâts d’eau puissent être couverts. Nous vous recommandons de communiquer avec votre fournisseur d’assurance habitation pour obtenir tous les détails sur votre couverture.

Vous voulez en savoir plus? Consultez notre Centre de ressources : sécurité domiciliaire et personnelle pour découvriri comment protéger votre famille et votre domicile. Ensuite, obtenez une soumission d'assurance habitation en ligne en moins de 5 minutes et découvrez à quel point l’assurance habitation personnalisée peut être abordable.

À propos de l’experte : Jackie Kloosterboer

Jackie Kloosterboer exploite une entreprise de communication orale qui s’appelle Survive It. En sa qualité d’experte en préparation aux catastrophes, Jackie organise environ 100 ateliers sur la préparation aux catastrophes par an destinés aux particuliers et aux groupes. Jackie est décorée de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II et a reçu le prix d’excellence de la Northwest Preparedness Society en reconnaissance de son dévouement à la prestation des services de soutien d’urgence et de l’éducation en préparation aux catastrophes.

Computer

Obtenez gratuitement une soumission

Obtenez une soumission d’assurance habitation personnalisée en ligne en 5 minutes seulement et découvrez combien d’argent vous pouvez économiser en transférant votre assurance à Square One.

Obtenir une soumission en ligne dès maintenant

People

Protégez votre famille

Même si vous prenez des précautions, les accidents peuvent toujours survenir. L’assurance habitation est un moyen de protéger votre famille contre les pertes financières découlant d’un accident. L’assurance habitation peut commencer à partir de 12 $/mois.

Lisez la suite